Chacun sait que la mairie de Bondy a été victime d'une cyber-attaque au rançongiciel en novembre 2020. La raison en est l'insuffisance des protections et sauvegardes.

Certes, d'autres collectivités, et même des hôpitaux, ont aussi été victimes de ce type d'attaques, mais elles traduisent l'insuffisance d'investissement dans la sécurité informatique. Force est de constater que la ville de Bondy n'a pas été à la hauteur, et ce depuis plusieurs années. Madame Thomassin ne l'a pas prévu, et M. Hervé n'a pas réagi assez vite face à ce risque.

Il faut croire que pour ces deux maires, la publicité qu'ils se font avec l'installation des caméras de vidéo-surveillance est plus rentable politiquement, mais on voit aussi que c'est moins efficace pour le bien-être de nos concitoyens.

Dans ce contexte, le retard du versement de la paie de mars aux employés de la mairie est un nouveau scandale : le service public vit principalement par les agents qui travaillent au service des habitants, les salaires dans la fonction publique territoriale sont notoirement insuffisants et il est inimaginable que la paie ait été touchée avec une semaine de retard en avril 2021 pour certains agents. Il est indispensable que la mairie prenne en charge les agios dus à sa propre défaillance.

Prendre soin des agents de la ville, c'est leur permettre de prendre soin du public bondynois. Il ne devrait pas y avoir d'autres priorités. À propos qu'en est-il du versement des indemnités aux élus ? Ont-ils subi un tel retard ?

Informations supplémentaires