Avec la mairie, qu’est-ce qu’on rit ! (troisième salve)

Ils veulent nous faire mourir de rire, mais heureusement pour eux, le ridicule ne les tuera pas !

 


Humour bondynois, 1ère tentative (les sectaires)

L'info vient du net : le candidat du PC aux cantonales aurait été candidat contre le PC aux législatives !

L'honneur est sauf, c'était ailleurs. Précisément à Montreuil, contre Jean-Pierre Brard.

Le candidat, qui n'a pas été élu député (Brard est passé) était sous les couleurs du Parti Humaniste, que Brard a fait classer comme secte.

On avait remarqué une dérive sectaire du PC, mais là...


 


Humour bondynois, 2ème tentative (l'amour retrouvé)

D'après Le Parisien, notre bon maire soutiendrait Martine Aubry (fais gaffe Martine, il porte la poisse : il était pour le Oui à la Constitution européenne, et il a soutenu Ségolène Royal...)

C'est beau l'amitié... Un ami nous a rappelé ce petit courrier tendre à l'époque de la présidentielle, où il accusait la même Martine de mépriser le Parti...

Selon le proverbe bondynois : "il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, c'est en tout cas ce que disent les lâches".

Lettre à Martine AUBRY, Jean GLAVANY & C°

Ma chère Martine, Mon cher Jean,

Avec le carré de fidèles qui a poussé Lionel Jospin vers la tentation d'une candidature recours pour sauver le Parti socialiste et la Gauche toute entière, vous avez voulu le relancer dans la politique. En avait-il vraiment envie?

De plus, cette idée n'a franchement pas enthousiasmé les militantes et militants même si dans une course éfrénée vers les médias, Lionel disait à qui voulait bien l'entendre sa disponibilité.

Pire, sans jamais la nommer (ou bien faut-il dire s'abaisser à la nommer) cette virtuelle démarche se voulait dans un "tout sauf Ségolène".

Cela aussi les militantes et militants l'ont parfaitement compris et ont refusé d'y adhérer.

Et aujourd'hui, vous annoncez à la presse que vous allez vous abstenir ou voter blanc lors de la désignation interne!

Quelle mépris pour notre parti. Vous avez été tellement proches de Lionel que pendant sa campagne électorale, il était inabordable. Vous avez avec lui tellement bien  conçu la campagne électorale que pour la première fois dans l'histoire de la Vème République et peut être du socialisme dans une élection démocratique au suffrage universel tout cela a permis au front national d'être présent au deuxième tour avec l'élimination de tout espoir pour la gauche.

Avec lui, vous avez même appelé explicitement à faire "barrage" à l'extrême droite pour un vote en faveur de J. Chirac. On connait les résultats et ce que le président a fait de ce vote.

Martine et Jean,

Sachez-le, je n'ai pas pu voter au deuxième tour pour le candidat de l'UMP, pas convaincu du tout du risque de voir le FN gagner la présidentielle. J'ai glissé dans l'urne un bulletin "Jospin" qui me restait.

Alors aujourd'hui, je ne veux pas de ces manipulations pour faire perdre son camp. Sans état d'âme, avec conviction et plaisir je voterai le 16 Novemebre prochain pour Ségolène ROYAL.

Vous me décevez d'oser rendre public votre vote blanc pour le vote interne après ce que vous avez fait faire aux militants (es) pour un noir deuxième tour en 2002.

Avec mes salutations,

Gilbert ROGER

Maire de BONDY

Membre du Bureau National du Parti Socialiste.

 


Humour bondynois, 3ème tentative (pas drôle)

 

Au fait, dans ce courrier, il explique qu'il n'a pas voté contre Le Pen en 2002, au deuxième tour ?


 

 

 

 

Informations supplémentaires