Avec la mairie, qu’est-ce qu’on rit ! (quatrième salve)

Ils veulent nous faire mourir de rire, mais heureusement pour eux, le ridicule ne les tuera pas !

 


 

Humour bondynois, 1ère tentative (Voltaire)

 

Dans le dernier REFLETS, le journal de la mairie, on apprend que l’article de l’UMP a été refusé. Qu’il nous soit permis de le reproduire ici. *

Avouons qu’il n’est pas très bon, ce qui faisait au moins une bonne raison de le publier. L’article est trop long, certes. Mais pourquoi a-t-il officiellement été refusé ? Parce que les articles doivent concerner des « questions locales »... On comprend mal alors que les Verts évoquent la crise mondiale et le comportement des citoyens pour la planète… Y aurait-il deux poids deux mesures ?

Voltaire ne disait-il pas : « Je défendrai mes opinions jusqu’à ma mort mais je donnerai ma vie pour que vous puissiez défendre les vôtres »?


Humour bondynois, 2ème tentative (les photos qui parlent)

Bondy Habitat, sous l’impulsion de M. Ong, sort une nouvelle lettre d’information. On y voit deux photos sur la rénovation de Jules Guesde. C’est vrai que c’est mieux après. Mais avec la rénovation urbaine,… y aura-t-il vraiment plus de soleil sur les façades ? Séquence nostalgie pour M. Ong : Ah , la belle époque des photos truquées !...

 

 


Humour bondynois, 3ème tentative (la « consultation »)

Le temps passe… 2008 part et 2009 arrive … On nous avait promis une grande consultation démocratique sur le budget municipal… qui n’a pas eu lieu. Vu la date, les techniciens du service financier ont déjà bouclé le budget 2009, c’est même souhaitable ! Le doute s’instille dans nos esprits : la consultation sera-t-elle totalement factice ?

 


Humour bondynois, 4ème tentative (le repas)

Alors que pendant la campagne des municipales, on avait vu notre maire apporter à manger aux bénéficiaires du SIPLARC, les élections sont finies et un repas sur trois a été supprimé en fin d'année. Un petit creux ? Attendez le prochain scrutin !

 


* La majorité de gauche ne nous permet pas de nous exprimer sur les résultats des élections internes du parti socialiste. En effet, en exigeant "au plus tard pour le 17 novembre" notre article pour le "Reflets" à paraître en décembre, le service de communication de la ville de Bondy nous empêche de commenter les résultats de la section socialiste bondynoise qui doit voter afin d'élire son premier secrétaire les 20 et 21 novembre prochains. Cet article sera donc décalé dans le temps, ce que nous regrettons vivement.  Il est pourtant très important de savoir sur quelle ligne politique la municipalité majoritaire de gauche compte s'inscrire pour gérer la commune. Evidemment avec Gilbert Roger, le cap parait difficile à tenir. Le maire de Bondy avait, au moment de la présidentielle, soutenu Ségolène Royal; il l'avait d'ailleurs reçue en grande pompe dans notre belle salle omnisports. Malheureusement, depuis, Ségolène Royal a perdu contre Nicolas Sarkozy, avec, malgré tout, un très honorable 47%. Lionel Jospin était loin de ce score en 2002... Pour le Congrès de Reims, Gilbert Roger a, cette fois-ci, soutenu la motion de Martine Aubry dont les orientations politiques sont, sur bien des points, en complète contradiction avec Ségolène Royal : libéralisme, économie de marché, alliance avec le modem  ou avec l'extrême gauche etc. sans parler de la refonte des instances du parti. Au moment où ces quelques lignes sont écrites, nous ne savons pas laquelle des deux gagnera et comment les socialistes de Bondy se situeront. Tout ce dont nous sommes sûrs c'est qu'il n'y a pas, pour l'instant au PS, un projet largement majoritaire et crédible sur lequel peuvent s'appuyer les élus locaux. Chacun va continuer à gérer comme il peut dans son coin. Le parti socialiste, au congrès de Reims, a donné son état des lieux : celui de la DISPERSION GENERALE.

Informations supplémentaires