Conseil municipal du 15 avril 2010

 

Un conseil très court avec quelques bons moments encore, par exemple quand tout le monde nous justifie un document… faux.

 

10-2 : Garantie donnée à Bondy Habitat pour les travaux rue de Versailles.

Au nom de Bondy autrement, Vincent Duguet signale une erreur : le titre du dossier mentionne le « remboursement d’un emprunt » pour « résidentialisation » alors que le texte parle d’un « emprunt » pour « réhabilitation » (précisons que derrière les mots il s’agit de deux grosses différences très réelles : la réhabilitation concernera plutôt des logements qu’on remet en état, alors que la résidentialisation concerne plutôt l’embellissement des extérieurs).

Le maire et M. Ong se mélangent dans les explications.

De toute façon, nous avions décidé de voter POUR, que ce soit l’une ou l’autre… Mais on se demande bien quel dossier sera finalement transmis aux autorités compétentes… Les autres élus lisent-ils les dossiers pour que personne d’autre que nous ne se soit rendu compte de cela ?

 

10-3 : Fibre optique 

Il s’agit de transmettre les fichiers des co-propriétés aux opérateurs qui veulent installer la fibre optique à Bondy, la fibre optique est une nouvelle technologie très puissante, pour internet notamment. Nous avons voté POUR.

 

10-5 : Animation estivale sur le Canal de l’Ourcq

Le coût est de 80.000 €. Nous avons voté POUR.

 

10-7 : Avenants au marché concernant le gymnase Aïache

Nous signalons en séance de nombreuses erreurs de chiffres : ainsi 1570 € hors taxe deviennent 212.368 € TTC ! M. Ong, là encore, explique très sûr de lui que c’est normal, et que l’opération est bonne ! Euh… Nous avons récupéré en cours de séance le bon tableau… Celui sur lequel les élus ont travaillé était effectivement plein de fautes… Même remarque : il faudra peut-être lire les dossiers avant de les voter dorénavant. Et ne pas justifier n’importe quoi. Comme on dit : « la confiance n’exclut pas le contrôle ».

 

10-9 : Délégation au maire de passer des marchés inférieurs au seuil communautaire

Nous avons voté CONTRE : nous sommes opposés à « l’assouplissement » rendu désormais possible par la loi de passer au dessus du conseil municipal pour passer des marchés.

 

10-10 : Immeuble à la place de la place du 11 novembre

Si nous sommes POUR la construction de logements sociaux de grande qualité, et notamment avec la norme Bâtiment Basse Consommation, il y a un problème de gestion : nous avons payé un parking, nous allons payer sa destruction ! Nous pensons qu’il faut une vraie réflexion d’ensemble, partagée, sur l’urbanisme à Bondy. Les Ateliers Urbains ont montré tout l’intérêt et la volonté de participation des différents acteurs, notamment les citoyens de Bondy, mais la question reste de partager la décision.

Nous avons finalement voté POUR ce dossier.

 

10-11 : Accession sociale à la propriété (16 logements)

Nous ne sommes pas séduits par le mythe du « tous propriétaires » de Sarkozy. L’accession sociale à la propriété comporte le risque de faire sortir des logements sociaux du parc, et contrairement à une idée répandue, les offices HLM sont souvent mieux armés pour entretenir leur parc qu’un certain nombre de co-propriétés, qu’on appelle dégradées ; il y en a à Bondy et dans le département.

Mme Thomassin répond « nous n’avons pas de leçons à recevoir en matière de logements sociaux » (Ah ? La preuve que si…) Elle annonce que « 946 logements vont être détruits, et autant, voire plus, construits » (si l’on en croit les chiffres donnés par le cabinet des ateliers urbains, ces informations sont fausses : il y aura moins de logements construits que détruits…). Elle conclut : « nos citoyens sont en attente, ça répond à leur besoins ». Pour 16 logements, c’est que la demande n’est pas forte… Et si toutes les attentes des citoyens étaient aussi bien prises en compte, ça se saurait…

Nous votons CONTRE.

 

10-12 : 61 logements sociaux de Batigère vendus.

Là aussi il s’agit, pour les mêmes raisons que précédemment d’une mauvaise politique. En plus, c’est même un mauvais projet : le prix de vente est hyper désavantageux, quasiment plus cher que du neuf, alors que les locataires sont dedans depuis déjà 15 ans (3300€/m2) ! Regardant les prix, Mme Thomassin hoche la tête… Ce qui n’empêchera pas le PS, les Verts et l’UMP de voter POUR, nous avons voté CONTRE.

Informations supplémentaires