Conseil municipal du 16 décembre 2010

 

Un conseil municipal presque exclusivement consacré à la démission de Michel Deny (PS), mais où nous aurons réussi à faire entendre la voix des parents d’élèves sur les forfaits de cantine…

 

Procès-verbal du Conseil Municipal du 23 septembre 2010

Nous l’adoptons mais en soulignant que sur la zone des Carrouges, les propos attribués à Bondy autrement sont ceux des Verts… Quelqu’un lit-il sérieusement ces comptes rendus ?

 

A propos du PV du 21 octobre, l’élue MODEM, Joëlle Verdier, demande quand nous aurons l’état du réseau que le maire a demandé au SEDIF, celui-ci pense l’avoir en janvier. A suivre…

 

10-4 : Désignation d’un nouveau maire-adjoint en remplacement de Michel Deny, démissionnaire

Comme pour toutes les élections portant sur le nom d’une personne, le vote à bulletin secret est de mise, nous le réclamons, ayant décidé d’ailleurs de nous abstenir sur ce dossier où le PS, le PC et les Verts règlent entre eux le partage du gâteau. Le maire feint d’ignorer la règle, croit qu’il faut un tiers du conseil, demande au secrétaire général de chercher dans le Code… On en aurait ri… Finalement le vote à bulletin secret a lieu. La majorité municipale vote à l’unanimité moins une voix pour Jamal Ammouri (c’est lui qu’on voit refuser de débattre sur les caméras de la coordination eau Ile-de-France). A souligner d’ailleurs que les élus de la majorité municipale semblent eux-mêmes s’ennuyer du rôle de potiches qu’ils doivent jouer : l’un votera « Jacques Chirac » au lieu de « Jamal Ammouri », une autre écoute de la musique sur son baladeur pendant la séance…

 

10-25 : Modification du tableau des effectifs

Nous nous abstenons, toujours en attente d’un débat sur la politique général concernant le personnel communal.

Le MODEM fait remarquer qu’il y a l’embauche d’un graphiste alors que le précédent conseil municipal avait voté 100.000€ pour qu’Euro RSCG assure la communication de la ville. En effet ça finit par faire beaucoup de communication…

 

10-31 : Règlement intérieur des activités périscolaires

Nous votons contre. En effet le règlement intérieur comporte la mention du forfait des cantines pour la restauration scolaire. Nous sommes opposés au forfait, d’ailleurs de l’aveu même des services, le forfait n'a pas permis d'économies, et on arrive à des absurdités comme quand aucun repas n’est mangé, où la famille doit payer 41,66€ pour le mois...

Le maire répond qu’il est absurde d’inscrire son enfant quand il ne mange pas (comme quoi on peut être maire en ignorant ce que savent toutes les mères, et beaucoup de pères : il arrive que les enfants tombent malades en cours de mois !...)

Néanmoins, l'adjoint chargé du dossier nous assure à la fin du conseil qu'il s'agit d'une incompréhension des services et que ce sera modifié... A suivre en janvier, donc.

 

10-34 : Vente d’une partie de l’ancien Monoprix au diocèse

Nous votons CONTRE : il y a des besoins énormes pour la ville, voilà pourquoi nous sommes contre la vente du patrimoine communal au privé.

 

10-35 : Pavillon impasse Fernand Pottier

Nous votons CONTRE : il y a des besoins énormes pour la ville, voilà pourquoi nous sommes contre la vente du patrimoine communal au privé (et nous signalons que c’est le prénom de l’agent immobilier et non son nom de famille qui est noté dans le rapport…).

 

10-38 : Autorisation au maire de passer des marchés inférieurs au seuil communautaire

Depuis le premier conseil municipal, nous avons été opposé au fait de laisser le maire masser des marchés sans l’accord du Conseil municpal. Ici il s’agit de marché inférieurs à 4.845.000€ ! Par ailleurs Vincent Duguet rappelle que le Conseil de quartier du Mainguy avait demandé à être associé à la réflexion (future place, le marché) et ne l’a jamais été.

 

Vœu sur Arc Express :

Pour Bondy autrement, deux passages posent question :

-          le « développement exceptionnel » : qu’entend-on par là ? Plus d’activités ? Plus d’emplois ? Une meilleure qualité de vie ?

-          et le passage qui concerne  l’ANRU, où il est écrit qu’il s’agit d’un projet « ambitieux », malheureusement la politique gouvernementale de destruction des quartiers populaires est tout sauf ambitieuse pour les quartiers !

Ce texte est produit sans véritable réflexion, et chaque ville va sans doute faire son vœu pour demander d’être desservie, il serait préférable d’avoir une réflexion d’ensemble. Faut-il desservir Bondy, ou faut-il réfléchir le projet dans sa globalité, et plutôt desservir telle autre ville voisine ?

Ainsi, pourquoi veut-on plus de transports, pour réduire la place de la voiture ou attirer des flux supplémentaires ? Ce sont des objectifs sans doute opposés…

Malgré ces remarques, nous votons pour le texte pour permettre l’implantation du métro.

 

Enfin un dernier vœu est proposé par le PS, le PS et les Verts pour demander au Préfet une instance de régulation de l’implantation des banques. Un vœu qui ne sert à rien quand on sait comment le maire s’est assis lui-même sur les vœux qui l’engageaient concernant la gestion de l’eau ! La liste Bondy autrement fait remarquer que quand elle présente un vœu, il est envoyé à tout le monde avant pour être enrichi, les PS, PC et Verts n’ont pas cette conception… On aurait pu ajouter par exemple la demande d’un pôle public du crédit (à ce moment M. Ong s’étouffe…). Enfin, nous obtenons un changement symbolique : une phrase disait : « Les élus du conseil municipal de la ville de Bondy ne peuvent se résoudre à accepter qu’une partie de leur population soit abandonnée », nous faisons remarquer que la population n’appartient pas aux élus, quand même ! La formule est changée : « leur » est remplacé par « la ».

Informations supplémentaires