Conseil municipal du 12 mai 2011

Un conseil très court, sans polémique, mais avec beaucoup d'absents.

11-13 : aménagement du tableau des effectifs

Comme d’habitude nous nous sommes abstenus sur ce dossier, dans l’attente d’un débat du conseil municipal sur le personnel communal.

 

11-16 : Opérations d’assainissement pour le compte d’Est ensemble

Bondy autrement a voté CONTRE : pour attribuer ce marché la procédure permet de ne pas passer par la commission d’appel d’offres (et ceci jusqu’à 4.845.000 euros !). Il s’agit ici d’un marché de 945.510 euros.

 

11-18 : Convention pour la gestion de ses appartements entre la ville et Bondy Habitat

La mairie confie à Bondy Habitat l’attribution de ses logements « en toute transparence » et « selon des critères ».

Nous aurons l’occasion d’y revenir.

En attendant nous avions décidé de voter pour le texte, le problème ne réside pas dans la convention mais dans son application…

 

11-19 : Achat de la cité du stade, ou cité des fleurs, à ICADE par Bondy Habitat

Nous avons voté pour en rappelant que sans doute les locataires auront encore des batailles à mener, dans cette cité comme partout, pour la défense de leur droit et la qualité du logement social. Ils le feront dans le cadre de Bondy Habitat. Bienvenue à eux.

Rappelons qu’ICADE, ancienne SCIC, a vendu 36.000 de ses logements, à Bondy c’est Bondy Habitat qui les a achetés.

Rappelons que cette vente est honteuse : la SCIC avait obtenu le terrain pour le franc symbolique, a financé la construction avec l’argent des salariés, a prélevé des loyers pendant toutes ces années et vend aujourd’hui ce bien collectif pour verser des dividendes à ces actionnaires et voguer vers de nouvelles opérations encore plus rentables !

Avec ce rachat, les représentants des locataires voient aussi l’occasion de retourner dans le logement social alors que ce parc avait été « déconventionné » il y a quelques années  pour permettre au propriétaire de pratiquer des loyers « libres ».

Nous qui défendons la promotion d’un logement social de très grande qualité, nous ne nous plaindrons pas de ce passage du privé au public de nos concitoyens de la cité des fleurs, mais l’on ne peut qu’être furieux de la double arnaque d’ICADE avec l’assentiment du gouvernement qui a consisté à attribuer au privé un bien qui appartenait au public en le faisant racheter ensuite par le public ! Cette arnaque a d’ailleurs été précédée de celle qui a consisté à créer ICADE à partir de la SCIC sous le gouvernement de Raffarin.

 

Le maire a ajouté que cette vente ferait perdre à la ville 175.000 euros par an pendant 15 ans sur la dotation foncière que l’Etat verse à la ville… Vous vous demandez pourquoi il pleurniche en conseil, puisque ni lui ni sa majorité ne veulent demander cet argent à l’Etat… Et vous avez raison.

 

11-21 : changement du contrat avec la société qui gère le marché Neuburger : reconduit jusqu’au 31 décembre 2011.

Il s’agit de faire finir les contrats à la même date, nous avons voté pour.

 

11-22 : changement du contrat avec la société qui gère le marché de Bondy-nord : reconduit jusqu’au 31 décembre 2011.

Il s’agit de faire finir les contrats à la même date, nous avons voté pour.

 

11-23 : Principe de délégation de service public des marchés forains.

Nous sommes CONTRE : les plaintes des citoyens sur la tenue des marchés sont nombreuses, y compris au sein du conseil municipal. Alors pourquoi continuer sur la même voie ?

L’efficacité du système actuel n’est pas prouvée, vous avez reconnu les défauts des marchés précédemment mais vous gardez le système qui permet ces fautes.

 

Déléguer au privé, donc ne pas gérer directement, est un choix qui nous concerne.

 

Les objectifs pour la gestion future des marchés forains sont :

-un niveau de qualité comparable, voire meilleur que celui constaté actuellement ;

-une amélioration de l’accessibilité au marché pour les usagers (notamment stationnement) ;

-une amélioration de la qualité du service rendu aux usagers et commerçants;

-un contrôle efficace de la ville sur la gestion du service.

 

Comment imaginer que la société fera mieux si on ne lui demande qu’une « qualité comparable » ? !

 

Enfin en séance, la majorité municipale transmet trois vœux, un contre les forages de gaz de schiste, un autre pour reconnaître l’Etat palestinien et le troisième pour sortir du nucléaire. Nous nous sommes consultés en urgence et avons voté les trois. Pour d’obscures raisons, le PS n’a pas pris part au vote sur la Palestine ni le nucléaire. Du coup ces textes ont été votés par une dizaine d’élus seulement sur 43 ! En tout cas, l’absence de tout travail collectif et citoyen sur ces textes montre le caractère bidon de ces déclarations : votes généraux sans implication concrète, un pis-aller pour faire de la grande politique pour des élus ravalés au rang de chambre d’enregistrement passive.

Informations supplémentaires