Sénatoriales : le pire conseil ?

 

Il y a des jours où les politiciens professionnels, ou semi-professionnels, ne sont pas bons. Hier soir, au conseil municipal du 17 juin 2011, ils ont été particulièrement mauvais. Rappelons que pour ce petit monde il y a des choses plus importantes que d’autres, mais ce ne sont pas forcément les mêmes que pour nous… Eux par exemple sont très intéressés par les élections sénatoriales (où les élus votent pour d’autres élus, que des gens bien). Le conseil municipal aura perdu 1H10 pour ce seul vote. Il faut dire que le maire compte ses voix : il est candidat au Sénat pour le PS...

Ca commence très fort, le maire téléphone à notre élu :

- Vincent, c’est Gilbert, j’ai votre bulletin sous les yeux, il n’est pas recevable.

- Comment ça ! ?

- Oui, il ne peut pas y avoir la mention du mail, par exemple… (le bulletin avait été envoyé par mail…)

- Mais on ne peut enlever la mention et imprimer le bulletin ?

- Et il faut aussi numéroter les candidats dans l’ordre.

- Il suffit d’ajouter le numéro devant chaque nom… Je peux le faire à la main.

- Normalement c’est à chacun de venir avec son bulletin.

- Ca tombe bien, j’en ai une version papier correcte sur moi… (Eh, oui... certaines situations sont devenues si prévisibles qu’on les prévoit, du coup…)

- Ah…

Cinq minutes plus tard, nouveau coup de fil…

- C’est bon on imprime le bulletin que nous avons.

 

La séance commence… Le maire annonce  que conformément à la législation en vigueur il n’y aurait pas de débat avant le vote. Voilà qui rendra la chose encore moins intéressante.

Bondy autrement avait décidé de ne présenter aucun candidat de sa précédente liste aux municipales, contrairement aux partis politiques du conseil municipal qui présentent des gens « sûrs ». Nous avions proposé au conseil municipal une liste de personnes issues des associations locales, sans nous préoccuper de leur intention de vote mais parce qu’il nous semble que cela aurait été là un signe fort du conseil pour redonner la parole à ces Bondynois engagés. Ce sont des syndicalistes, des militants de gauche, des militants d’association de locataires, des militants écologistes ou des militants des associations culturelles et communautaires.

Autant dire tout de suite que nous n'avons eu aucun élu. Les politiciens sont parfois plus mauvais que les citoyens le croient.

 

Nous avions prévu de dire aussi que Bondy autrement est opposé à ce mode de scrutin, et d’ailleurs à l’existence du Sénat lui-même qui limite les pouvoirs des parlementaires face au président de la république. C’est tout le système qu’il faudrait changer pour permettre aux citoyens d’intervenir plus directement dans les choix politiques.

Informations supplémentaires