Conseil municipal du 17 juin 2011

L’essentiel du conseil (1h10…) aura consisté à élire une liste d’électeurs supplémentaires pour les élections sénatoriales (vous pouvez lire notre résumé spécifique en cliquant ICI)… Le reste a confirmé que nous n'accordons pas forcément d'importance aux mêmes choses dans la ville, entre les partis politiques et nous, sur la concertation ou le personnel communal...

 

11-7 : Moyens financiers pour la sécurité

Un vote séparé a lieu sur un financement de vidéo-surveillance et sur d’autres actions comme l’accompagnement de personnes à la banque. Nous votons CONTRE le premier et POUR le second.

Maribé Durgeat, des Verts, rappelle notamment qu’en finançant les caméras, la ville décharge l’Etat de ses fonctions sur la sécurité.

Jacques Jakubowicz, du PC, rappelle les exemples précis où les caméras sont inutiles (rixes, agressions sexuelles, etc.)

 

11-9 : Modification du tableau des effectifs

Habituellement nous nous ABSTENONS dans la mesure où nous demandons un débat concernant le personnel communal. Mais sur ce dossier les syndicats du CTP se sont prononcés CONTRE à l’unanimité : la mobilité géographique n’est pas définie assez précisément, et les embauches nécessaires ne sont pas prévues. Nous avons donc voté CONTRE également (5 abstentions de la droite, tous les autres –PS, Verts et PC- votent pour…).

 

11-15 et 11-16: Transfert à Est ensemble

Nous voterons CONTRE. La note est très vague par rapport au protocole d’accord et ne le reflète pas selon les syndicats du CTP, signataires du protocole. Les personnes reçues n’ont pas les garanties escomptées.

 

11-25 : De Lattre

Nous sommes déjà intervenus plusieurs fois sur ce dossier. Rappelons qu’en septembre 2010, nous avions dénoncé le voyage fait à Londres par toute la majorité municipale pour savoir ce qu’elle devait faire à De Lattre.

Et dès le 30 juin 2010, nous avions montré que le conseil municipal votait une réunion qui était déjà rendue publique dans la ville avant… Autant dire que le conseil  municipal ne sert pas à grand chose, et la concertation encore à moins !

Nous votons CONTRE parce que nous considérons que la concertation avec les habitants a été insuffisante.

Le maire répond qu’une réunion avec quelques habitants a lieu régulièrement… (De quoi décident-ils ? du projet lui-même ou de la couleur des halls ? Devinez…)

Tous les autres votent POUR (en même temps, ils ne sont pas concernés…)

 

11-26 : Associations Vacances citoyennes

Suite à un séjour qui s’est mal passé, la ville veut verser 9.000 € pour dédommager l’agence contractée. Le dossier présenté par la mairie ne donne aucune raison de verser : nous votons donc CONTRE cet accord « amiable ».

Le maire nous répond que la ville n’a effectivement pas de torts mais que nous risquerions de perdre le procès (cherchez l’erreur !).

 

11-35 et 11-36 : Enfouissement des réseaux d’électricité entre la ville et le SIPEREC rue des cinq ormes

Nous sommes favorables à l’enfouissement mais opposés au fait que la ville paie : elle n’est pas responsable. Nous votons donc CONTRE : c’est à EDF de payer.

 

11-38 : Achat d’un terrain rue Edouard Vaillant

Il s'agit de celui où se trouve l'Eglise du christianisme céleste : on nous avait dit à l’époque que tout avait été fait pour les chasser… On découvre qu’ils occupent le terrain illégalement 15 ans plus tard… Quand on sait qu’un jeune homme est mort en Guyanne au cours d’un exorcisme.

Le maire explique que le changement de propriétaire, suite à la succession, et le changement de Plan d’Occupation des sols ont rendu ce projet possible.

Ce n'est pas exactement ce que nous avions lu dans le dossier.


QUESTION ORALE  de Bondy autrement
Afin de diminuer les frais de communication n'est-il pas possible  d'utiliser les nouvelles technologies comme le courrier électronique ?
 
Par exemple les élèves du conservatoire de musique reçoivent les  informations concernant leur pratique musicale et toutes les annonces d'évènements musicaux, entre autre, uniquement par courrier (0,56 centimes à chaque fois). IIs peuvent aussi les recevoir une nouvelle fois s'ils sont adhérents du  passe culture, parfois même 2, voire 3 fois, si les noms de leurs parents sont différents.
 
Peut-on créer une base de données permettant d'éviter ce phénomène pour  ceux qui ne possèderaient ou ne désireraient pas recevoir de courrier électronique?

 

C’était une de nos propositions aux municipales il y a trois ans.

Devinez la réponse du maire… « On y travaille ». On a failli attendre… Aucun délai n'a été donné d'ailleurs.

Informations supplémentaires