Conseil Municipal du 22 septembre 2011

Le dernier conseil de Gilbert Roger… mais peut-être pas le meilleur.

(Nous ne rendons compte que des dossiers qui nous semblent les plus importants, rien ne remplace la participation effective à la séance...)

Ca commençait bien : le point 11-2 était l’installation de Hakim Kadri, le conseiller municipal de Bondy autrement, ancien directeur d’un centre social qui a fait condamner notre bon mai(t)re au tribunal. Hakim dira quelques mots pour rappeler combien il a été marqué par Claude Fuzier et Maurice Coutrot. La salle applaudira et nombreux seront ceux qui le féliciteront. Pas le maire.

11-3 : Rapport du médiateur de la ville, Maxime Attyasse. Cette autorité « indépendante » était candidat sur la liste PS des municipales… Autant dire que l’indépendance est difficile dans ces conditions. Bondy autrement pense qu’un vrai service de conseil juridique serait plus efficace : seulement 107 personnes sont venues, alors que les problèmes sont très importants.

11-4 : Finalisation du Plan local d’Urbanisme.

Il s’agit de la dernière étape formelle et légale pour décider ce PLU, le règlement de la ville en matière d’urbanisme. Pour nous, l’expérience a été très intéressante : la première concertation a permis aux citoyens de s’exprimer, et les idées très intéressantes ont été émises.

Le problème c’est que la concertation a été vite enterrée pour être remplacée par ce que les décideurs voulaient mettre dans le PLU…

Ces réponses ne conviennent pas, comme nous croyons à l’intelligence de la majorité municipale, et à son intérêt pour le débat d’idées, nous avons résumé nos propositions pour la troisième fois…

1)    Donner un habitat digne aux Bondynois est la question cruciale aujourd’hui.

2)    Faire la ville ensemble en la décidant tous. La concertation sacrifiée montre que c’est le choix contraire qui a été fait. Mais comment peut-on vivre bien dans une ville imposée sans débat à ses habitants ?

3)    Faire la ville ensemble en se mixant les uns les autres, et les activités entre elles, pour « faire ville », et éviter le zoning qui coupent les activités de l’habitat par exemple.

4)    Permettre aux quartiers de vivre en redonnant le plaisir de la ville, cela demande un « centre », un lieu de rencontre, de vie, des habitants par quartier, cela peut être une place où il y a une installation municipale, une maison de quartier, avec un jardin public, la terrasse d’un café.

Patrick Sollier, des Verts, intervient ensuite, bravant des années de soumission au PS local. On ne partagera pas nécessairement ses propositions (la question des m2 d’espaces verts par habitant ne suffit pas à faire une ville réussie…), mais il dénonce le manque de concertation… Et face à tant d’arguments contre le PLU, les élus Verts… s’abstiennent ! On a eu peur.

Ali Zahi, PS, remarquera que les propositions de Bondy autrement, l’UMP et les Verts sont différentes. Bien vu. Pour justifier la concertation, il citera le nombre de tracts distribués sur le PLU. Mais les citoyens qui ne sont pas entendus ?

Jacques Jakubowicz, PCF, dira que le plan local d’urbanisme a été fait PAR la population et POUR la population. C’est si beau. Un bilan totalement positif en quelque sorte... On pourrait en rire, un participant  dans l’assistance dira que c’est ce suivisme à l’égard du maire qui a tué le pc.

Bondy autrement a voté CONTRE, l’UMP et les VERTS se sont abstenus, le PS et le PC ont voté pour.

11-6 : Augmentation des tarifs de centre. Nous avons voté CONTRE par refus du système des forfaits obligatoires.

11-14 : Transfert de l'actif et passif de Bondy concernant la collecte des déchets à Est ensemble. Bondy autrement a voté POUR avec la volonté que la communauté d'agglo passe à une gestion publique de la collecte des déchets le plus vite possible.

11-18 : Rapport sur le handicap 2010. Si l’on regarde les points améliorés depuis 2007, les mêmes choses sont répétées. On se vante de ce qui incombe à la RATP, ou aux bailleurs, ou encore qu’une rue nouvelle soit aux nouvelles normes légales, mais c’est le minimum ! Il n’y a qu’un point nouveau semble-t-il : les signaux sonores sur la RN3, pour les personnes malvoyantes, avec des bips, mais les bips ne sont toujours pas attribués ! C’est pourquoi nous pensons qu’il faut faire radicalement mieux et avons voté CONTRE ce rapport.

11-19 : PSRS (Plan Stratégique Régional de Santé). Le conseil municipal a voté CONTRE à l’unanimité. En dehors de propos très généraux ce plan défend la loi Hôpital Patient Santé Territoire (HPST), et veut éviter les « soins inutiles ». Autant dire que la santé mérite mieux !

11-23 : Coopération décentralisée avec Al Ram (Palestine). Nous sommes favorables à cette coopération, mais d'une part on ne voit pas de projet concret qui émerge, d'autre part les habitants de Bondy en tout cas ne sont pas associés. Enfin, nous voulons un bilan annuel de tous les jumelages, comme c'est évoqué ici.

11-32 : Schéma de coopération intercommunale. Il s’agit des avis du Préfet pour pousser à des intercommunalités :

1) Intégrer Rosny s/Bois à Est ensemble : si l’idée est bonne, l’imposer aux habitants de Rosny va à l’encontre de toute conception démocratique, c’est pourquoi nous ne pouvons pas l’approuver (la majorité municipale trouve ça normal d’imposer à Rosny d’intégrer Est ensemble…)

2) Cimetière intercommunal Bondy – Le Pré-Saint-Gervais transféré à Est Ensemble : pour la même raison nous y sommes défavorables (sur ce cas la majorité municipale veut réfléchir : les morts bondynois sont-ils plus respectables que les vivants Rosnéens ?)

3) Intégrer le SIPLARC dans Est ensemble (le SIPLARC est le service de Bondy et Noisy pour produire des repas), nous sommes favorables à un service public de production de repas mis en commun à l’échelle d’Est ensemble. Cela permettrait de se séparer des Avenance et autre Eurest. (le maire propose de poursuivre la « réflexion »…).

Le maire nous refuse un vote séparé sur chacun des points, voilà bien son idée de la démocratie. Nous avons donc dû voter CONTRE le dossier dans son ensemble.

11-33 : Cession du terrain du collège Pierre Curie au Conseil Général du 93. Si nous avons voté POUR ce dossier, nous sommes très opposés au mode de construction des nouveaux collèges, le Partenariat Public-Privé (PPP). Pendant 30 ans, le conseil général louera à une entreprise privé le bâtiment et deviendra propriétaire donc au moment où de gros travaux s’imposent… Par ailleurs, face à un propriétaire privé, quelles latitudes pour les chefs d'établissement  lorsque le propriétaire aura décidé de louer les équipements à des clubs ou à des associations plutôt qu’à un collège ?

11-37 et 11-38 : Financement de l'enfouissement des lignes EDF rue des Tilleuls (110.000€). Nous votons CONTRE : ce n’est pas à la ville de payer ces travaux mais à EDF !

 

Enfin un vœu des PS, PC et Verts est proposé sur les Roms. Nous le votons en proposant d’ajouter à la fin : « C’est pourquoi nous dénonçons l’expulsion des campements du mardi 30 août 2011 telle qu’elle a été signée par le maire de Bondy ». 1 élu des Verts votera notre amendement, une autre s’abstiendra. La majorité municipale veut donc accueillir des Roms mais ne dénonce pas leur expulsion… Blablabla…

 

Enfin Gilbert Roger annonce qu’il va être élu sénateur et ne siègera plus au Conseil Municipal.  Il était d’ailleurs difficile dans les applaudissements convenus de faire la part entre les applaudissements des successeurs qui applaudissaient leur propre arrivée, les différents exclus qui se réjouissaient du départ de celui qui les avait chassés, et ceux qui l’applaudissaient vraiment...

Il remercie tous les élus de leurs interventions à cette séance du conseil municipal et en général. Bah, disons-le, ça nous a fait plaisir, nous qui pensions énerver parfois… Si ça lui a plu, tant mieux, on continuera.

Informations supplémentaires