Règlement intérieur du Conseil Municipal,  Rénovation urbaine,  vidéo-surveillance, et les 100.000 euros de la Dotation de Solidarité Urbaine étaient au programme de ce conseil particulièrement houleux...

08-1 : Sur le règlement intérieur du conseil municipal

"Bondy autrement" a pris la parole en quatrième position : avant nous, les Verts, le PC et le MODEM ont critiqué le Règlement... Vincent Duguet a donc proposé que le dossier soit reporté plutôt que de voter pour et ensuite le modifier...

La démocratie "commence" donc mal : les conseillers municipaux n'ont eu que les propositions du maire…

Aucun de nos amendements n’a été pris en compte… A tel point que nous proposions d’ajouter un sommaire pour faciliter la lecture du Règlement… Même ça, ça n’a pas été pris en compte !

En l’état ce Règlement ne progresse pas du tout par rapport à l’ancienne mandature. Ah si, sur un seul point : il intègre confusément des membres des bureaux des conseils de quartiers dans des commissions municipales… La belle affaire !

Nous avons donc demandé une discussion par amendement. Parmi nos amendements : la possibilité pour les citoyens de participer aux commissions municipales, un journal REFLETS pluraliste dans son comité de rédaction, un budget participatif, la possibilité pour les citoyens ou les conseils consultatifs de mettre un point à l’ordre du jour du Conseil Municipal, une autre organisation des différents Conseils de quartier, des sages, de la jeunesse, la possibilité pour des citoyens de bénéficier des informations et des expertises de la mairie.

Le vote par amendement a été refusé. 

Nous avons donc voter CONTRE ce Règlement. 

08-8 sur les emplois d’insertion

L'UMP s'est plainte que les clauses d'insertion risquaient d'être des entraves pour les entreprises. Vincent Duguet a commencé son intervention en répondant que les "entraves" s'appelaient des "droits sociaux", et qu'une société où les entreprises n'avaient pas "d'entraves" s'appellait une jungle.

Nos élus ont voté pour ce dossier mais en demandant un suivi chiffré des emplois insertion. Nous avons demandé aussi au cabinet du Maire de nous indiquer les données chiffrées des emplois d’insertion dans le cadre des chantiers de Domus et du tram-train. 

08-11 et 08-12 sur l’enfouissement des lignes électriques dans la rue Cadéras

Nous avons voté contre ces sommes importantes pour l’enfouissement de ligne EDF dans une seule rue.  Tout simplement parce que c’est à EDF de le faire ! 

La ville est trop endettée pour prendre à sa charge ce qui est de la responsabilité d’une entreprise comme EDF ! Nous ne pouvons pas protester contre la suppression de 100.000 euros et nous voler nous-mêmes 50.000…

Sur le fond on peut aussi critiquer des dépenses essentiellement esthétiques alors qu’il y a d’autres priorités. 

08-14 sur la "Rénovation" urbaine

Nous avons rappelé la position que nous défendons depuis longtemps et avons voté CONTRE l’autorisation de signer cette convention de la prétendue « rénovation urbaine ».

« Prétendue » rénovation urbaine parce qu’il ne s’agit pas de « rénover » la ville. Il s’agit de casser les quartiers populaires, conformément au souhait de Borloo et Sarkozy.

Ce projet a été fait sans concertation des habitants.

Bien sûr on demandera aux locataires de quelle couleur ils veulent leur papier peint, où ils veulent le banc pour s’asseoir, quel arbre ils veulent qu’on plante… Mais les grands choix, les destructions par exemple, ont été décidés par le Maire, puis validés par les élus du Conseil Municipal.

Vincent Duguet a ajouté : "Sylvine Thomassin va donc intervenir après moi pour expliquer qu’il y a eu beaucoup de concertation et que « la démocratie participative », c’est la « raison d’être de la majorité municipale ». Pourtant une enquête est prévue dans mon immeuble, mais nous votons ce soir, les enquêteurs font donc amuser la galerie en faisant croire aux habitants que leur avis va être entendu... Mais pour mettre tout le monde d’accord, je propose qu'on demande aux habitants ce qu’ils en pensent, faisons un vote pour demander aux habitants concernés s’ils veulent de ces destructions." (Sylvine Thomassin a répété ce qui était prévu d'ailleurs sans répondre aux objections...)

Le PS, les Verts, le PC, le PRG, l'UMP ont voté POUR.  

Le MODEM s'est abstenu.

Seul Bondy autrement a voté CONTRE.

 

Evidemment la consultation des habitants n'a pas été reprise...

08-17 sur le personnel communal

Marcelle Pierron a expliqué que nos élus s'abstiendraient sur ce dossier, comme c'est le cas sur le personnel communal, qui ne fait pas l'objet d'une réflexion du conseil ni même du CTP.

Parmi les quatre postes, Bondy autrement s’étonne de la création d’un poste au cabinet du Maire, d’autant que les Bondynois paient déjà les secrétaires des groupes politiques de la majorité municipale. Est-ce d’ailleurs bien normal ?

08-19 sur la vidéo-surveillance

En commençant à mettre de la vidéo-surveillance, le Maire a fait croire que c’était une solution. Dorénavant, chacun voudra sa petite caméra près de chez lui… Ce processus a déjà commencé.

C’est embêtant parce que la vidéo-surveillance est inefficace, tout comme les interphones pour éviter le squatt des halls, ou la suppression des allocations familiales pour aider les parents à jouer leur rôle.

La vidéo-surveillance n’empêche pas les délits (faut-il répéter encore qu’un Londonien est filmé 300 fois par jour, et que ça n’a pas empêché les attentats de Londres ?!).

Dans le meilleur des cas, la vidéo-surveillance déplace les délits hors du champ de la caméra… Sa seule utilité est d’aider les enquêteurs à retrouver les fauteurs de troubles, mais rarement puisqu’il y a même un petit jeu pour tout délit organisé, qui est de ne pas être reconnu quand on est filmé…

Le pire, c'est que l'idée du Maire est : « payer cher pour un système qui ne sert pas, c’est pas grave si ça rassure »…

Malheureusement, donner de fausses solutions, c’est toujours aggraver les problèmes. En particulier, parce que bon nombre de Bondynois seront convaincus que s’ils subissent une agression, c’est parce qu’il n’y a pas assez de caméras. C’est donc une erreur sans fin… Et nous voterons contre…

Voeu sur les 100.000 euros, l'arnaque...

Lors de son intronisation, le Maire avait annoncé que la Dotation de Solidarité Urbaine diminuerait de 98.577 euros en 2008.

« Bondy autrement » avait écrit en préfecture pour demander des comptes à ce sujet, nous attendons encore la réponse...  

Pour réclamer au représentant du gouvernement les dotations nécessaires au fonctionnement de notre commune, le 21 mai « Bondy autrement » a donc invité tous les élus à décider une initiative.   

Le PS et le MODEM ont répondu à cette invitation. Nous sommes tombés d’accord sur un vœu, une initiative et un tract. 

Mais au Conseil Municipal du vendredi 23 mai, le chaos ! Le Maire (pourtant PS) propose un autre texte mais pas d’initiative précise.

Et, big bang ! Un membre du cabinet nous apprend que la Dotation de Solidarité Urbaine a augmenté !  

« Bondy autrement » continuera à se battre sur son orientation :

- une démarche combative face au gouvernement,

- la volonté permanente que la population décide et participe à la politique,

- une attitude unitaire qui refuse l'esprit boutiquier des partis.

Informations supplémentaires