Conseil municipal du 11 décembre 2008

Beaucoup de dossiers techniques, mais la fracture entre les discours et les actes de la majorité municipale apparaissent clairement sur l'eau et la Poste.

08-01 : Le procès-verbal adopté la fois passée (sauf le vote CONTRE de Bondy autrement) repasse cette fois-ci : nos interventions ont été corrigées mais pas celle du Maire. Le PV est toujours faux, seul Bondy autrement a voté CONTRE de nouveau... Le Maire s'agace, mais c'est lui qui n'a pas corrigé son intervention depuis la dernière fois... (voir ICI).

08-12 : Sur l'évolution du tableau des effectifs, ABSTENTION de Bondy autrement. Nous demandons toujours un débat du conseil Municpal sur le personnel communal.

08-14 : Statuts de Paris Métropole et adhésion de la Ville. Bondy autrement a voté POUR ce rapport. En effet, créer un lieu de réflexion sur le Grand Paris, appelé aussi Paris Métropole, est intéressant. Nous voudrions cependant que le Conseil Municipal puisse débattre de la position municipale sur cette question. La presse a relayé les différences entre Paris Métropole et la Région. Le représentant de Sarkozy, Christian Blanc, dit le plus grand mal du schéma régional mais beaucoup de bien du projet de Paris Métropole… Allons-nous accepter que le Schéma régional, débattu par la population, soit bloqué par le gouvernement ? D’autre part, si Paris a progressé dans ses rapports avec la banlieue depuis que Delanoë a remplacé Tibéri, il ne faut pas nier une fracture persistante entre le centre et la périphérie. On ne peut pas non plus faire abstraction d’une réalité des territoires existants, départements et communes en particulier. Enfin, si un lieu de réflexion des collectivités territoriales est toujours souhaitable, la place des associations, des représentants des salariés, des citoyens, et des différents autres partenaires n’apparaît pas. C’est pourtant ce qui permettrait de fonder un rapport plus démocratique au territoire.

L'UMP intervient pour regretter la superposition des structures. Vincent Duguet leur propose donc de supprimer le groupe de Christian Blanc...

Le MODEM intervient pour dire qu'il est d'accord avec les propos de Georgia Vincent et Vincent Duguet (pourtant contractoires...)

Le Maire répond concenant les partenaires qu'ils sont prévus à l'article 10 (mais pas au même titre donc que les membres de Paris Métropole...). Et il annonce (on se demandait quand ça viendrait officiellement...) que l'intercommunalité est en train de se construire avec 8 ou 9 autres villes et qu'une réunion du Conseil Municipal en parlerait en février...

08-20 : Avenant à un marché pour deux ascenseurs en mairie (+20.000 €)

D’une part, le cahier des charges ne prévoyait pas le rappel d’alarme, ce qui est un peu inquiétant.

Mais surtout nous ne comprenons pas qu'une entreprise spécialisée qui fait le choix de refaire la dalle de cuvette fasse supporter un coût supplémentaire de démolition. De ce point de vue le supplément ne semble pas justifié. C'est pourquoi nous avions décidé de voter CONTRE.

Enfin, la pose du rappel d'alarme à l'accueil nous conduit à poser une question. Le personnel à l’accueil est-il formé à intervenir, en cas de délais trop importants de la société de maintenance, pour évacuer les personnes coincées en cabine ? 

Le Maire répond que l'hôtel de ville ayant été construit en 1965-1966, les normes de la dalle ont changé (ce qui n'explique pas pourquoi un supplément de 20.000 € est versé à l'entreprise...), et que le rappel d'alarme est une mesure de confort qui n'est pas obligatoire...

08-24 : Rapport sur l’eau

Agnès Duglokecki, des Verts, fait état de la présence d'un herbicide, le ROUNDUP, produit par Monsanto, dans les analyses de l'eau.

Bondy autrement fait la déclaration suivante : "Ce matin, le conseil syndical du SEDIF a voté à une large majorité (88 contre 54) la reconduction de la délégation de service public comme mode de gestion. Je dois dire que nous sommes scandalisés de ce choix. Il est clair que des élus de gauche ont voté contrairement aux consignes officielles de leurs groupes, pour la poursuite de la délégation au privé. Une minorité importante d’élus du SEDIF se bat avec intelligence et détermination pour le retour à une gestion publique. Cela a été encore le cas aujourd’hui avec les interventions d’élus dans la diversité de leurs sensibilités comme Christian Métairie, Philippe Kaltenbach, Pascal Popelin, Dominique Voynet, Franck Merat, Madjid Messaoudene et d’autres encore, pour leur engagement sans faille.

Dans l’immédiat, il y a une urgence : la baisse des tarifs que chacun a reconnu possible aujourd’hui. Le trop perçu par Veolia, estimé a minima à 40 millions d’euros par an, soit plusieurs centaines de millions d’euros pour les dix dernières années, doit être restitué au SEDIF et permettre une baisse significative des tarifs dès 2009."

Ali Zahi, pour le PS, intervient en regrettant le vote de certains des élus de gauche au SEDIF pour une gestion privée de l'eau. Cependant il confirme ensuite nos informations sur son vote au SEDIF, ainsi que le groupe PS, pour maintenir la date du 11 décembre, ce qui n'a pas permis un rapport de force suffisant pour la gestion publique.

QUESTION ORALE :

Bondy autrement avait demandé à poser une question orale. En effet depuis des mois, nous avions posé des questions sans obtenir de réponse, nous voulions obliger le Maire à y répondre. L'objectif n'est pas vraiment atteint... Voici la question :

"Monsieur le Maire,

Nous vous avions envoyé un courriel le 4 septembre 2008 rappelant le nombre important d’ascenseurs en panne et la gêne occasionnée. Nous vous demandions ainsi qu’aux trois bailleurs de Bondy d’étudier la mise en place d’une régie publique qui se chargerait de la maintenance des ascenseurs avec les moyens et le personnel qualifié sur site afin de réduire les délais d’attente.

D’autre part le 22 mai 2008 nous avions demandé le bilan des embauches dans le cadre des clauses sociales des marchés, en particulier à DOMUS et pour le tram-train.

N’ayant pas obtenu de réponses à ces questions, nous souhaitons poser la question orale suivante pour la séance du Conseil municipal du 11 décembre 2008 : Pouvez-vous répondre à ces questions ?"

Et voici la "réponse" : Sur les ascenseurs, le Maire ne peut pas créer de régie, et sur les embauches la DDTEFP (direction départementale du Travail) n'a pas donné de chiffres... (en 6 mois ? !)

 

VOEU sur La Poste :

 

Le groupe des Verts propose un voeu (ICI ) contre la privatisation de La Poste. Ce voeu est soutenu par les groupes "socialistes, communistes et apparentés". Evidemment Bondy autrement le soutient, engagés comme nous sommes dans cette bataille. Vincent Duguet rappelle à ce propos que ni le PC, ni le PS, ni les Verts ne participent au collectif 93 pour la défense de la Poste, constitué à l'initiative de l'intersyndicale... Il rappelle d'ailleurs que le samedi 13 décembre à partir de 9h00, les militants de Bondy du collectif pour la Poste seront devant les Postes de la ville pour faire signer les usagers contre la privatisation. Espérons que de nombreux élus PS, PC et Verts soient présents samedi... 

 

 

 

 

Informations supplémentaires