SI VOUS NE POUVEZ PAS LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE, CLIQUEZ ICI .

Conseil municipal du 9 avril 2009

Très peu de points à l'ordre du jour, mais vous auriez dû venir écouter le maire défendre la politique de santé de Sarkozy...

09-1 - Décision modificative dans le budget 2009.

Bondy autrement a voté POUR cette décision , en rappelant notre vote CONTRE le budget et l'augmentation des impôts locaux... Mais il ne s'agit là que d'une mesure technique.

09-5  - Autorisation au maire de signer la mise en oeuvre de l'ANRU

Bondy autrement a voté CONTRE ce rapport qui est l'application concrète de la "rénovation" urbaine. Tous les autres groupes politiques (PS, UMP, PC, Verts, MODEM) ont voté POUR ! Vincent Duguet a rappelé que dans le document, il était précisé que 322 logements seraient détruits par I3F et 130 reconstruits... Le maire a parié un café qu'il y aurait autant de logements après la rénovation urbaine, voire plus... Il ne risque donc pas grand chose, voilà qui montre bien la confiance qu'on doit avoir dans ses paroles...

Bondy autrement a ensuite posé la question orale suivante, concernant l'avenir de l'hôpital Jean Verdier : 

Monsieur le maire,

Bondy autrement souhaite se faire l’écho de l’inquiétude des patients et des soignants avec l’adoption des nouvelles mesures gouvernementales.

La loi Bachelot ou Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST) amènera notamment :

- une offre de soins diminuée avec le regroupement des établissements par spécialité ;

- le risque d’avoir à faire des kilomètres pour se faire soigner (ex : accoucher à St Denis, opérer à Avicenne ou Paris) ;

- la réduction des soins pour les patients défavorisés avec la privatisation du système de santé français ;

- la fermeture des hôpitaux ;

- le remplacement de la sécurité sociale par l'Agence Régionale de Santé ou ARS ainsi que des assurances privées.

Que peut-on craindre pour JEAN VERDIER lorsque toutes ces applications seront mises en oeuvre ? Que comptez-vous faire en tant que président du conseil de surveillance de l’hôpital ?

La réponse du maire a consisté à défendre la réforme Bachelot ! Voici les arguments du maire :

Le maire  commence par évoquer ses relations étroites avec le conseil d'administration de l'AP-HP... Il explique qu'il a eu un rendez-vous avec la directrice du GHU, et que Jean Verdier a été autorisé à faire son extension, et que la maternité fait 2.600 accouchements par an, mais va passer le cap des 3.000 et obtenir ainsi le classement en niveau 3... (vous aurez remarqué que cela ne répond à aucune de nos questions...)

Il reconnaît aussi : "il est vrai qu'il y a des spécialités données à des hôpitaux, nous avons la chance d'appartenir au réseau AP-HP donc s'il y a des spécialités, tout ne se fait pas dans le même hôpital. Je n'y vois pas d'inquiétude à avoir actuellement." Mais monsieur le maire, ne faites pas semblant d'oublier que cette réforme a pour but de faire des économies sur le dos des patients et de la santé !  Ne faites pas semblant non plus d'ignorer que la proximité est un élément fondamental pour la santé, notamment en cas d'urgence médicale !

Il admet cependant  : "Mais, c'est vrai qu'à travers la T2R (en fait il s'agit de la T2A : le remboursement par la Sécu des dépenses de l'hôpital en fonction d'une grille pré-établie, voir notre article à ce sujet ICI ), il y a tendance à faire des réductions budgétaires..." Tendance ? Mais c'est toute la politique de ce gouvernement contre la qualité des soins des ménages populaires ! 

La ligne politique que nous dénonçons depuis des mois est donc confirmée : si Sarkozy est coupable, Gilbert Roger est complice !

Après notre question le MODEM a posé un voeu pour que le PACS puisse se tenir en mairie et pas au tribunal comme actuellement. Le maire a répondu que c'était déjà le cas (bizarre il a été répondu le contraire à des demandeurs...). Bondy autrement avait annoncé soutenir complètement cette demande avant la séance. L'UMP n'a pas pris part au vote. 6 voix du PS ont préféré l'abstention : Besseghir, Kitatni, Matili, Meite, Nabal, Zaitouni.  Vraiment dommage sur tous les dossiers passés depuis un an que ce soit sur une mesure anti-discrimination que ces élus se soient montrés "originaux".

Enfin, Bondy autrement avait transmis le voeu suivant en accord avec les habitants du quartier Terre Saint Blaise : 

Alors que le Maire de Bondy a donné son  engagement à la population concernée par la Rénovation urbaine qu’elle serait relogée à Bondy ou dans le quartier Terre Saint Blaise si elle le souhaitait, plusieurs locataires se plaignent qu’on leur propose le contraire.

Le Conseil municipal demande que la promesse du maire puisse être tenue par le bailleur I3F et le GIP qui reçoit les locataires concernés.

D’autre part, le Conseil municipal souhaite que la proposition sur les futurs commerces soit plus détaillée et permette le maintien de commerces de proximité sur le quartier.

Mais là incroyable ! Personne ne l'avait reçu : ni le secrétaire des Verts, ni le Président des élus PS, ni la secrétaire du PC.

La technique vint alors à notre secours puisque l'élu MODEM avait son iPhone et montre le message effectivement envoyé 24 heurs plus tôt. Mais non, le Maire ne veut pas passer le voeu (tandis que d'autres voeux avaient été transmis seulement en début de séance...).

Le voeu n'a donc pas été soumis au vote du Conseil. Imagine-t-on ainsi faire taire le problème ? La Fontaine écrivait :

Selon que vous serez puissant ou misérable,

Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

Informations supplémentaires