Alors qu'une délégation de la Cité scolaire a été reçue hier, mercredi 19 mars, au cabinet de Vincent Peillon (y aurait-il des élections ?), les réponses apportées au plus haut niveau de l'Etat sont déconcertantes : "il faut voir avec le rectorat !"

Les enseignants avec des représentants des élèves et des parents d'élèves FCPE se sont donc retrouvés en Assemblée Générale ce jeudi 20 mars et ont décidé d'une nouvelle journée d'actions avec grève et manifestation le lundi 24 mars.

D'ici là des initiatives sont à attendre, la détermination est forte, d'autant que la Cité scolaire a déjà obtenu 25 heures en plus pour le lycée et les demandes ne visent qu'à maintenir le niveau actuel, par exemple en évitant des classes à 35 l'année prochaine ou la suppression d'options au collège.

L'éducation coûte cher ? Essayez l'ignorance...

Informations supplémentaires