Les raisons de la colère :

- Après 40h de diminution l’an dernier, le rectorat continue de prévoir une baisse des moyens à effectifs constants. Dans sa dernière proposition, celui-ci diminue encore de 15h notre Dotation Horaire Globale.
En pratique, cela signifie l’augmentation des effectifs en spécialité, la disparition des derniers dédoublements existants, et/ou la suppression des options facultatives.
L’an prochain pour récupérer des heures le rectorat n’aura pas d’autre choix que de remettre en cause les seuils de 30 en seconde et de 24 en Techno.
- Les raisons d’espérer :
Le rectorat a déjà cédé un peu de terrain : la baisse annoncée était au départ de 28h, dont nous avons déjà récupéré 13. Sur l’ensemble de l’académie, le rectorat a déjà distribué 1600h : ils ont des réserves !
En pleine période électorale, c’est le moment où jamais de les pousser d’avantage, pour récupérer, au minimum, nos horaires de l’an dernier.
Audience et grève le 28 mars !
Une audience au rectorat a été obtenue le lundi 28 mars 17h30.
Le sondage effectué auprès des collègues donnait jeudi soir 34 pour la grève, 8 contre et 10 abstentions (ne travaillant pas le lundi)
Montrons notre détermination au rectorat. Rejoignez-nous dans la grève lundi, pour convaincre le rectorat qu’accepter nos revendications, très modérées, est moins pénible que d’essayer de passer en force.

Les sections syndicales locales Snes, Sud et Fo.

Informations supplémentaires