Soutien à Mme Zaidi !

Bondy autrement met en ligne le témoignage suivant, que nous venons de recevoir, de Mme Zaidi, déléguée CGT au Centre de soins de suite Ambroise Paré. 

Menacer les droits syndicaux, c'est s'attaquer aux droits de tous les salariés. Nous ne laisserons pas Mme Zaidi sans le soutien de la population.

En attendant des modalités plus directes, n'hésitez pas à écrire au site sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour que nous mettions vos propos en ligne (merci d'éviter tout propos insultant et diffamatoire !).

 

Rappel de l'historique des faits qui se sont déroulés ces derniers jours:

 

Je suis salariée au sein de la clinique d'Ambroise PARE à Bondy depuis 11 ans, j'ai été désignée déléguée du personnel par les salariés de mon établissement  au cours de l'année 2005, et en 2008 je suis passée déléguée syndicale et conseiller du salarié en 2009.

 

Depuis mon implication syndicale au sein de l'établissement, la Direction semble s'acharner sur moi à des fins discriminatoire et cela depuis l'année 2008 pour la simple raison que certains dirigent semble ne pas apprécier cette implication qui vise à soutenir et régler les conflits entre la Direction et certains salariés.

Tout en sachant que de nombreuses réclamations émise par le personnel se trouve justifiée, exemple : le non paiement des jours fériés en repos alors que la législation et convention collective stipule le contraire, l'employeur s'acharne pourtant à ne pas entendre la vérité

 

De part mon rôle de déléguée syndicale je suis énormément sollicitée par mes collègues afin de les aider face à leur problématique.

 

Malgré cela depuis l'obtention de mes nombreux mandats j'ai jusqu'ici toujours réussie à dissocier mon rôle syndicale et mon métier d'aide soignante sans que cela vienne obstruer ma relation entre m'a Direction et moi même.

 

Malheureusement depuis maintenant un peu plus d'un an, j'ai hérité d'une nouvelle" Direction par délégation"  celle ci semble m'avoir dans leur ligne de mire et depuis je vie très mal cette situation qui me semble totalement illégal et discriminatoire car il sont constamment sur mon dos pour preuve en un peu plus d'une année, j'ai subit de nombreux faits qui prouve et démontre leur acharnement, cette situation devient intenable et stressante pour moi et ma famille.

 

Courant de ce mois ci j'ai posé 2 jours enfant malade suite à une angine rouge de ma cadette de 7 ans, et le lendemain c'est à dire le 16 Novembre 2011 je reçois à la maison en lettre simple une mise à pied à titre conservatoire pour le motif : " un salarié vous mettant directement en cause pour des faits l'amenant à évoquer un éventuel droit de retrait de sa part" depuis cette date je ne travail plus dans l'attente de mon entretien en vu d'une sanction pouvant aller jusqu'au licenciement.

 

Je constate à mon grand regret que ce ne sont que des accusations infondées et parfaitement fausse qui vise uniquement à me déstabiliser et encore une fois à me discriminer, cette mise à pied est une manière de me punir d'avoir assistée une salariée aux conseil des Prud'hommes 1 semaine auparavant face à ma Directrice par Délégation

 

Pour mon rôle de DS j'ai du me rendre au local Syndical de l'entreprise le 21 Novembre 2011 donc pendant ma mise à pied, afin de faire le point sur cette situation avec les salariés et mes collègues syndical, une fois dans le local nous avons eu la visite des 2 Directrices par Délégation qui se sont invitées sans frapper et en furie car elle n'était pas contente de me savoir présente!

c'est à ce moment que MME C. Directrice par délégation s'est adressée à moi sur un ton non professionnel en me demandant et je cite : " tu sors de la clinique sinon j'appelle la Police..."

 

Je souhaite préciser que ces propos ont étaient tenues devant de nombreux témoins ( 9 personnes) qui ont tous témoignés par écrit de la teneur de ces dires.

 

Pourtant ma Direction n'est pas sans connaitre, la législation en vigueur qui m'autorise à rentrer dans l'établissement pour accéder au local Syndical de part mon mandat de DS, et pourtant ça ne les a pas empêché d'essayer de me mettre la pression afin que je quitte le local! chose que j'ai refusée de faire en connaissance de mes droits.

 

De plus je suis perpétuellement sanctionnée financièrement par ma Direction pour preuve en Mars 2011 on me retire 113.50euros alors que j'étais en délégation c'est une nouvelle fois une discrimination syndical lié à mes mandats, et en Septembre 2011 ma Direction me sanctionne de nouveau en retirant de mon salaire 338.35 euros alors que je me trouvais en formation avec l'accord écrit de mon employeur!!!

 

Pour toutes ces raisons je suis déstabilisée par les sauts d'humeur de ma Direction par Délégation et ne comprend pas leur attitude qui vise uniquement à me faire craquer psychologiquement.

 

Je souhaite rappeler que je suis maman de 2 enfants que j'élève seule et je ne peux survivre sans mon salaire, cette situation met en péril mon logement et donc ma dignité, sans oublier mon aspect psychologique

 

Cette Direction par Délégation qui travail dans le domaine Médical n'a pas l'air de se soucier de l'état de santé de ses salariés et bien au contraire fait tout son possible pour évincer les salariés qui les gênent et cela de toutes les manières possibles sans tenir compte de la loi dont elle ne se préoccupe pas.

 

 

PS : je suis vraiment à bout et j'ai besoin de soutien 

 

 

Mme ZAIDI

Informations supplémentaires