SI VOUS NE POUVEZ PAS LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE, CLIQUEZ ICI .

Escholiers/Grangousier : la mairie s'enfonce

Alors que deux bâtiments sont promis à la destruction et que le relogement proposé s'opposait aux souhaits des locataires, la majorité municipale avait reculé. C'était bien.

Les locataires avaient alors proposé différentes dates de rendez-vous à Mme Thomassin, qui prétend remplacer prochainement l'actuel maire de Bondy, Gilbert Roger. C'était intelligent d'accepter de sa part.

Mais les deux précédents (Roger et Thomassin) signent une déclaration incroyable où ils expliquent que des personnes "mal intentionnées", pour des "raisons politiciennes" ont "désinformé" les locataires... Et elle annule la rencontre avec les habitants !

Petit rappel : 

1) Bondy autrement n'a désinformé personne : la lutte est celle des locataires. Ce sont eux à qui les enquêtrices ont proposé Gagny, Aulnay ou Le Blanc-Mesnil. Dans la mesure où les locataires décident seuls de leurs actions, ce sont eux qui sont insultés par la mairie. C'est comme cela qu'ils ont compris le courrier.

2) Si ces propos sont faux, pourquoi la majorité municipale a-t-elle adopté une déclaration qui confirme que le relogement n'est pas conforme aux promesses ? ! (Soit la mairie est mal intentionnée et désinformée, soit Bondy autrement dit la vérité...)

3) Si Mme Thomassin est sûre de son fait, pourquoi refuse-t-elle de venir au rendez-vous qu'elle a elle-même fixé avec les locataires le jeudi 4 juin ?

4) Comme la mairie refuse d'aller à la rencontre des habitants, les habitants viendront à la mairie : mardi 9 juin, rendez-vous devant l'école Terre-Saint-Blaise à 18h00 ou devant la mairie à 18h30.

 Voici le texte du 14 mai 2009 où Thomassin et Roger reconnaissent le problème du relogement :

 


 

 

Voici la déclaration datée du lendemain où Thomassin et Roger nient le problème : 

 


 

Informations supplémentaires