Droit de réponse du SMJ

Nos élus Hakim Kadri et Vincent Duguet ont reçu une demande de droit de réponse (publiée ci-dessous) à laquelle Bondy autrement répond bien évidement favorablement.

Madame Sardouk,

Nous vous remercions de votre intérêt pour nos articles mais :

-          l’essentiel reste entier : la mairie de Bondy nous a fourni un duplicata pour des billets loisirs du CE Air France exploitation qui présente un autre numéro de facture, un autre montant et une autre date. De plus, le conseil municipal n’a jamais été consulté ni informé de ce « partenariat » alors que selon la Loi ces prestations sont prioritairement réservées aux salariés d'Air France.

 


-          depuis le début, nous avons joué cartes sur table : nous n'avons publié que des extraits de "la lettre ouverte d'un animateur bondynois" pour laquelle vous n’aviez pas sollicité de droit de réponse. Puis nous avons voulu d'abord vérifier la véracité de ses affirmations. Nous n'avons pas été déçus et cela continue... La veille de la publication de l’article pour lequel vous demandez un droit de réponse, nous avons informé le cabinet de la maire, le secrétariat du directeur général des services, et le directeur financier de ce que nous savions. Personne ne nous a apporté de réponse et nos demandes de rencontre avec le directeur général des services et Mme Thomassin, maire, sont restées sans réponse.

-          vous regrettez que votre "travail soit entaché par des polémiques, des suspicions et des calomnies sans réel fondement" alors que nous ne mettons nullement en cause le travail des animateurs. Nous ne sommes que des élus et des citoyens qui veulent vérifier la bonne administration de leur commune.  Notre rôle serait-il de tout approuver et de cacher la vérité aux Bondynois ? Ils attendent mieux de nous, et leurs réactions prouvent que nous avons eu raison de dire la vérité.

Pour Bondy autrement,

Xavier Blot, le 20 mars 2012

 

"DROIT DE RÉPONSE DES CONTRES VÉRITÉS

 

 Objet : PUBLICATION DE NOTRE DROIT DE RÉPONSE


Messieurs les élus,

 

En qualité de fonctionnaire exerçant au sein du service jeunesse, nous tenons à apporter nos lumières sur vos articles successifs qui ont pour conséquences directes de semer le doute et porter atteinte directement à l’image du service municipal de la jeunesse. Nous ne pouvons accepter que les parents des jeunes que nous accueillons et nos jeunes eux même puissent croire qu’il y a des pseudos trafics au sein de notre service. Le sens de notre démarche n’est pas de défendre notre élu mais bien de défendre la crédibilité de notre travail.

 

Ce service a été créé en 2008, suite à l’effondrement de l’action jeunesse sur le mandat précédent, d’ailleurs à cette époque aucune indignation n’a émergé. Nous avons construit un projet jeunesse ambitieux, nous avons renoué avec des accueils de proximité au plus près des quartiers populaires. Alors qu’auparavant la situation des accueils jeunesse étaient en souffrance, nous n’avons pas souvenir d’une telle médiatisation de ses difficultés. Nous ne voulons pas nous immiscer dans les affaires politiques de la ville, nous voulons défendre notre professionnalisme et notre sens du service public.

 

Nous souhaitons apportés notre éclairage sur 3 points :

 

Le premier concerne la lettre anonyme que vous avez publié au mois octobre, ce document intitulé « lettre ouverte d’un animateur Bondynois ». Nous avons été choqués de cette publication sans véracité, sans aucune preuve et sans même être venu nous rencontrer afin de faire un état des lieux. Pour ne prendre juste un point, la question de la formation des animateurs permanents. 90 % de notre équipe est formé, de diplôme équivalant au bac (ex : BPJEPS) ou master 1. C’est dire le décalage entre votre publication et la réalité. Quant aux autres points, il y en a autant à dire.

 

Deuxièmement, concernant cette fameuse affaire de facture CE AIR FRANCE EXPLOITATION, nous tenons à attester que c’est l’équipe du service jeunesse, c’est à dire nous qui avons choisi d’acheter au CE AF. Notre élu nous a mis en contact avec le responsable de loisir et culture (technicien CE AF) et nous avons traité avec lui et en aucun cas avec les élus du CE.

 

 

 

 

 

Troisièmement, la question des tarifs et du tableau de comparaison, il a été réalisé en reprenant les devis réalisés en 2011 par nos soins. Le tableau comparatif a été réalisé en février 2012 avec notre élu sur son ordinateur portable en notre présence, car il devait l’envoyer au DGS en l’absence de notre chef de service qui était en congé et qui n’avaient pas eu le temps de réaliser le document. L’objectif pour nous était de synthétiser les différents devis et vous montrer l’intérêt de passer par le CE pour plus de compréhension. Sachant que les comparaisons que vous remettez en cause, nous les avons réalisés sur la base de ce qu’on appelle des billets non datés. C’est sur cette base que la comparaison se fait, alors comparez ce qui est comparable, il faut faire preuve d’honnêteté intellectuel. Ce qui veut dire que pendant l’été leur utilisation n’est pas contrainte à une date spécifique, en cas de mauvais temps nous ne sommes pas contraint de réaliser la sortie, ce qui évite de payer une prestation à laquelle nous ne pouvons pas nous rendre et qui n’est pas rembourser. Alors oui par exemple une place Aqualud au tarif de groupe réservé sur une date spécifique, on peut la trouver légèrement moins cher, qu’une place non daté vendu par le CE Air France, par contre un billet non daté par un autre prestataire est beaucoup plus chère que le CE AF. Et autant vous dire que si vous avez trouvé des places de karting à moins de 4 € nous sommes preneurs.

 

Nous ne voulons pas que notre travail soit entaché par des polémiques, des suspicions et des calomnies sans réel fondement. Mais surtout nous ne voulons pas que notre service et notre public, soient pris par des conflits politiques auxquels nous n’avons pas à être mêlés.

 

En tout état de cause, il parait important de recentrer le débat, c’est-à-dire que si il y a un axe de réflexion à aborder pour le bien des habitants , c’est bien le contenu pédagogique qui est proposé à nos jeunes et non des sujet polémique fonder sur aucune preuves et soulevant de grave accusations, le service publique de la jeunesse travail beaucoup autours de c’est question et propose un très bonne équilibre entre sortie, projet, activité de création et culturel. Ceux-ci étant dits nous sommes complètement ouverts à d’autre point de vu.

 

 

Notre service est transparent nous avons rien à cacher, nous sommes même disposer à vous rencontrer.

 

C’est pourquoi, si vous êtes démocrate, nous vous demandons de publier ce droit de réponse des animatrices et des animateurs du service jeunesse. Si vous avez pu publier la lettre anonyme, vous pourrez largement publier la nôtre.

 

Signer Rajaa Sardouk au nom de l’ensemble de l’équipe jeunesse

Je vous laisse mes coordonnées pour plus de renseignements complémentaires"

 

Informations supplémentaires