La Mission Locale pour l'Emploi des jeunes de Bondy est dans la tourmente, comme l'évoquait un article sur le site du Parisien. En effet, nous avions déjà dénoncé il y a deux ans les pratiques douteuses qui avaient abouti à la condamnation de la Mission locale et de son directeur pour « délit d'entrave ». À l'époque, personne n'y avait trouvé à redire : ni Madame Thomassin, la maire, ni Madame Badoux, son adjointe, chargée de la Mission Locale, ni Stephen Hervé, alors dans l'opposition.

Tout le monde se satisfaisait des magnifiques résultats affichés sans s'étonner que les jeunes sans emploi restaient pourtant bien réels dans la ville ! L'affichage des élus qui parlaient de la meilleure mission locale de France laissait imaginer qu'un accompagnement social pouvait remplacer une politique de plein emploi, version locale de l'idée macronienne de « traverser la rue », mais à Bondy.

Or, la réalité était, malheureusement, bien différente !

Irresponsabilité des élus passés et présents, choix de privilégier la communication politique contre la résolution réelle des problèmes, rapports ambigus de la hiérarchie vis-à-vis du personnel, la Mission locale semble bien être le nom des problèmes de toute la gestion municipale. Il est temps que les citoyens s'en mêlent, l'opacité ne fait qu'aggraver le mal.

Informations supplémentaires