Si vous ne pouvez pas lire l'article ci-dessous, cliquez ICI .

Sanir PLMT : la reprise

Il aura fallu 100 jours de grève, la mobilisation syndicale et celle des soutiens autour de la détermination exemplaire des grévistes pour que le patron et la préfecture entendent la revendication de régularisation.

Voici le communiqué que la CGT nous a adressé :

L'UL de Bondy se félicite qu'après 4 mois de luttes des travailleurs de Sanir PLMT la situation évolue.

En effet, les 14 dossiers des salariés sans-papiers ont été complétés par l'employeur et déposés en Préfecture.

La CGT Bondy se félicite de cette avancée, elle considère que la Préfecture doit pouvoir procéder aux régularisations. Les salariés maintiennent un dispositif de vigilance qui ne s'opposera pas à la reprise de l'activité de l'entreprise.

Bondy, le 22 octobre 2008

Union locale CGT

Il reste donc à résoudre le deuxième scandale (lire l'article en cliquant ici).

Notre première intervention n'avait pas tardé, d'ailleurs le préfet à qui nous nous étions aussi adressés avec ce courrier... n'a toujours pas répondu ! (lire en cliquant ici).

Sinon, voici la chronologie (lire l'article évidemment incomplet... en cliquant ici).

Informations supplémentaires