Au lieu de lire Le Parisien, vous feriez mieux d’écrire à Bondy autrement ! 

"Au lieu de lire Le Parisien, vous feriez mieux d’écrire à Bondy autrement !" Voilà le propos bien judicieux qu’un Bondynois a adressé à son voisin lundi en découvrant l'article de Marie-Pierre Bologna. Il semblerait que nous soyons un peu en froid avec la journaliste qui prend ses infos sur notre (excellent) site, plutôt que de nous appeler… Une voix humaine, c’est quand même plus chaleureux, non ?

(Si vous voulez retrouver l'histoire des recours face aux élections illégales des adjoints, cliquez ICI).

 

Parler de nous c’est comme une punition pour elle, semble-t-il. Le Parisien est tellement réticent à parler de Bondy autrement qu’il prend le risque d’être le dernier à parler de ce que tout le monde sait. Mais même quand on n’en a pas envie, il est difficile de passer sous silence l’action de notre association et de nos conseillers municipaux…

 

Mais du coup MPB (vous excuserez cette petite complaisance à l'égard de la presse...) oublie certains petits détails : par exemple la maire lui raconte qu’il est tout à fait inédit d’avoir le droit à 16,9 adjoints. On doit bien avoir le droit à 17, non ? ! Bah, mâme Dupont, pourquoi pas arrondir à 20, aussi ? Ah, la loi, toujours la loi, que c’est agaçant à la fin ! Mais notre journaliste locale n’a pas été étonnée d’écrire elle-même dans le même article que la commune a « droit » à 12,9 adjoints qui ont toujours été 12 et jamais 13, et ceci depuis plusieurs dizaines d’années comme le prévoit la loi (Ah non, pas encore la loi ! que c’est agaçant à la fin !)

 
Image Exemple

Surtout MPB oublie deux « petites » infos. Comme nous craignons qu’elle ne les ajoute pas, nous les donnerons :

-          Les recours qui ont été déposés au TA sont plusieurs, un communiqué signé par deux élus de la majorité municipale et un élu de Bondy autrement a même été diffusé, notamment à MPB (pour voir ce communiqué de trois conseillers municipaux que vous ne lirez pas dans Le Parisien, cliquez ICI).… Ce n’est pas de l’info ça que des élus de la majorité municipale fassent un recours contre une décision du conseil municipal ? Nous en tout cas, nous ne l’avons pas caché.

-          La seule coupable des recours au TA c’est la maire : si elle avait fait élire Mounir Matili et Fadila Tekkouk correctement, leur élection n’aurait jamais été mise en cause ! Pourquoi oublier de le préciser ?

 

Finalement que de sagesse dans ce propos entendu : « Au lieu de lire Le Parisien, vous feriez mieux d’écrire à Bondy autrement ! » Les infos, c'est vous qui les faites, alors n'hésitez pas à nous les communiquer !


Allez, une petite dernière pour la route. Le plus drôle c'est que lorsque Mme Thomassin voit ses propos reproduits dans Le Parisien (soi-disant le service administratif serait coupable de ses fautes à elle) et que nous la mettons en cause au conseil municipal, elle ne se rappelle pas avoir tenu ces propos ! Et c'est MPB qui se retrouve à porter le chapeau, seule. C'est dur !

 

Image Active

Allez, une toute dernière et après c'est fini. Si vous étiez une journaliste un peu curieuse, n'auriez-vous pas demandé à la maire pourquoi elle pense déjà faire appel de la décision du tribunal si elle sûre de gagner ? !


 

Informations supplémentaires